Qu’est-ce que l’écoute active, et quel est son lien avec la méditation ? 

Développée par le psychologue américain Carl Rogers*, l'écoute active consiste à écouter son interlocuteur attentivement et de façon non directive, d’instaurer la confiance, le respect et l’empathie avec lui afin qu’il s'exprime en toute liberté, sans crainte de jugement hâtif et sans pression. L’écoute active est dès lors directement liée à la méditation de pleine conscience : elle requiert d’être entièrement présent pour l’autre et attentif à ce qu’il communique. D’ailleurs, le MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction, un programme de méditation de pleine conscience développé par Jon Kabat-Zinn à l’université du Massachussetts) propose une branche dédiée à la méditation interpersonnelle (IMP) basée sur la pratique du dialogue conscient, qui favorise l’écoute active.  

La méditation en entreprise permet de favoriser l’écoute active entre les collaborateurs : en développant une qualité de présence, la méditation en entreprise développe chez les collaborateurs une capacité à être plus attentif, plus empathique et plus respectueux l'un envers l’autre.  
L’écoute active en entreprise se révèle utile en de nombreuses circonstances : améliorer la communication en interne, gérer les conflits, développer son leadership, inspirer, s’assurer de la bonne compréhension des messages transmis.


7 conseils pour mettre en pratique l’écoute active en entreprise :

1. Concentrez-vous uniquement sur votre interlocuteur : concentrez-vous sur ce qui est dit, soyez pleinement présent, et ne faites pas autre chose en même temps. Essayez de vous rapprocher de l’état mental que vous ressentez lors d’une méditation de pleine conscience.
2. Soyez attentif au langage corporel : à ce que votre interlocuteur exprime au-delà des mots. Cherchez des indices dans le langage corporel qui pourraient révéler les sentiments de la personne quant au sujet de discussion (postures, expressions faciales, contact visuel, etc.).
3. N’interrompez pas votre interlocuteur, attendez qu'il finisse son point et d’avoir entendu tout ce qu’il a à dire avant de répondre.
4. Reformulez ce que vous venez d’entendre. Lorsque vous répétez ce que vous avez entendu, vous réduisez la possibilité de perception erronée et de confusion. Donnez à l'autre personne l'occasion de corriger tout malentendu quant à ce que vous croyez avoir compris.
5. Posez des questions si quelque chose n’est pas clair, sans jugement.
6. Regardez votre interlocuteur. Établir un contact visuel peut vous aider à rester attentif, attention de ne pas fixer démesurément votre interlocuteur, cela risquerait de le mettre mal à l’aise.
7. Laissez du temps à votre interlocuteur pour formuler sa pensée : certaines idées sont complexes à exprimer.

La mise en place de l’écoute active via la méditation se construit via une pratique régulière sur du moyen terme et invite à la patience.

On espère que cet article vous aidera à la mettre en place dans votre quotidien.

N’hésitez pas à partager ce contenu s’il vous a plu ! 
Retrouvez nous sur www.yotime.co
L'équipe Yo'Time




*Source : Active Listening, Carl Rogers & Richard Evans
Écrit par Léa Leprieur