Pause — déf. : nom féminin : Interruption momentanée (d’une activité, d’un travail, etc.).


Pour accorder une vraie pause à notre cerveau, il faut l’autoriser à déconnecter. En d’autres termes le laisser complètement errer. Chose difficile dans le contexte actuel de sur sollicitation avec tous ces écrans, téléphones et open space souvent bruyants qui nous entourent
Pourquoi c’est important ?


Comme nos muscles, pour être efficace sur le long terme notre cerveau a besoin de se ressourcer pour se recharger en énergie. Faire de vraies pauses permet donc de tenir sur le long terme en forme intellectuellement.
Comment faire ?


Voici 3 idées simples qui pourront vous aider à installer des “temps off” dans vos semaines de travail :


1. S’isoler 5 à 15 min : 
Trouver un endroit calme (salle de réunion, petit parc ou petit banc à proximité de votre bureau) où vous pourrez, pour quelques instants, prendre le temps de laisser votre esprit vagabonder, de laisser les émotions sortir. Pour vous aider, vous pouvez vous mettre de la musique, lire un article de magazine papier (pause des écrans pour vos yeux), un chapitre d’un livre ou tout simplement respirer en pleine conscience.
On pense souvent que c’est inutile de prendre 5 minutes pour ça, qu’il nous faudrait une heure pour que ce soit impactant mais ces petites actions permettent au cerveau de se redynamiser en activant d’autres parties que celles qui carburent toute la journée.
Le plus dur c’est de se lancer puis d’installer cette belle habitude qui vous permettra de vous ressourcer simplement.

2. Marcher et se laisser rêvasser : 
Vous êtes plutôt du type « besoin de bouger ». Prenez donc 5 à 15 min pour aller marcher, et oui, juste marcher ... Sortez du bureau, trouvez le petit parcours idéal à proximité et faites-en votre balade de santé dès que le coup de barre, le coup de stress ou le craquage approche. Et surtout essayez de sortir sans portable, pour vous accorder quelques minutes rien qu’à vous.
La marche permet d’évacuer le stress et les tensions quotidiennes, d’oxygéner le cerveau, aide à la digestion et favorise la circulation sanguine pour un corps plus léger. Laissez-vous rêvasser en observant (peut-être pour la première fois) ce qui se passe dans votre rue si souvent parcourue ?
Encore une fois le plus dur c’est de franchir la porte et d’oser faire autrement.

3.
Pratiquer des exercices dédiés à la détente & au lâcher-prise : 
Seul ou entre collègues, ça peut être l’occasion de tester de nouvelles pratiques comme la méditation, le yoga, ou même des séances de sieste éveillée.
Ces pratiques ont l’avantage de vous apporter de vrais outils, comme des techniques de respiration, pour gérer son stress et ses émotions. Vous pourrez par ailleurs retenir les gestes qui vous font du bien quand les tensions physiques des longues journées assises se font ressentir.
Optez pour la méditation si vous souhaitez vous concentrer principalement sur votre mental et les techniques qui permettent de le détendre.
Le yoga sur chaise vous permettra d’explorer à la fois des phases de relaxation centrées sur le mental et des postures pour détendre le corps sans contrainte vestimentaire.

Si une belle envie de bouger vous habite alors le yoga sur tapis vous apportera à la fois mobilité à travers les différentes postures et intensités existantes, et des phases de relaxation en début et fin de cours pour prendre le temps de se « pauser ».

Enfin si vous rêvez de sieste et de sommeil, travailler sur votre respiration pour atteindre un repos total avec la sieste éveillée devrait vous plaire.



Écrit par Inès Vanderschelden