Depuis mars 2020, le télétravail s’est de plus en plus démocratisé, avec des impacts parfois positifs, parfois négatifs sur notre quotidien et nos méthodes de travail. On vous propose, dans cet article, de faire un pas en arrière pour prendre le temps d’analyser quels ont été les changements de cette mise en place du télétravail de manière plus globale et comment conserver son équilibre malgré ce nouveau rythme ?


1/ Qu’est-ce que le télétravail et quels sont ses avantages ?

La définition présente à date, dans le code du travail, décrit le télétravail comme : “toute forme d'organisation du travail, dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux, de façon volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication”.

Ainsi, pour les personnes en mesure de faire du télétravail et lorsque celui-ci est fait de “façon volontaire”, cette possibilité dispose de nombreux avantages pour les salariés, comme :
- un gain de temps : moins de temps dans les transports, moins de sollicitations externes, …
- plus d’autonomie sur son organisation
- moins de stress lié, par exemple, aux transports, aux rendez-vous physiques, ...
- plus d’efficacité : une meilleure concentration et moins d'interruptions, …

La démocratisation du télétravail peut donc pour certaines personnes être une bonne chose et offrir de nouvelles perspectives. Néanmoins, il est intéressant de comprendre ce que le télétravail, même choisi, change sur notre quotidien, et les déséquilibres qu’il induit, d’autant plus lorsqu’il est imposé. En effet, notre équilibre physique, mental et émotionnel est impacté.


2/ Quelles sont les conséquences et les déséquilibres induits par le télétravail ?

Les conséquences et les déséquilibres induits par télétravail peuvent très disparates en fonction de notre travail, de notre environnement personnel, de notre région, …

Afin de prendre conscience de ces conséquences, il est intéressant de regarder à différents niveaux : sur notre physique, notre mental et au niveau émotionnel également. Il peut en effet s’agir :
- de maux physiques liés à une mauvaise installation et à la sédentarité accrue
- d’une augmentation du temps de travail et un nouveau stress
- d’une baisse de motivation et une difficulté à animer les équipes
- d’une perte, ou bouleversement, des liens sociaux
- d’hyper-connexion pour travailler et/ou rester connectés aux autres
- et de cas plus graves comme l’isolement et l'anxiété


3/ Comment mieux comprendre ces déséquilibres et y remédier ?

En ce qui concerne la dimension physique et les impacts sur notre corps, nous avons rédigé un article sur la sédentarité, disponible ici, qui vous éclairera sur ce sujet. A garder en tête : le mouvement c’est la vie ! Le corps est fait pour bouger, alors levez-vous, étirez-vous régulièrement en plus d’une pratique physique régulière.

Nous souhaitons à présent nous centrer sur la dimension plus mentale et émotionnelle, et notamment le lien à l’autre, notion encore peu abordée et pourtant essentielle. Le rapport à l’autre est en effet au cœur de notre équilibre personnel.

Pour illustrer cela, nous nous appuyons sur la théorie du soutien social, extraite du livre A nous la liberté de Matthieu Ricard, Alexandre Jollien et Christophe André, qui met en avant les différents types de soutien apportés par les personnes autour de soi : soutien matériel, soutien informatif, soutien affectif, soutien d’estime et valeur inspirante par leur exemple.

En ce qui concerne “les personnes autour de soi”, quatre grandes catégories peuvent être mises en avant :
- les intimes
- les proches, amis et collègues
- les connaissances
- les inconnus

En fonction de la situation de chacun et de la durée du télétravail, on constate que certains liens et donc "soutiens", peuvent amener à manquer. Nous vous invitons donc à prendre un moment pour vous, et réfléchir à ce qui peut manquer comme lien et soutien dans votre situation actuelle, et si certains déséquilibres se sont créés ?

De la naissance jusqu’à la mort, l’être humain a besoin des autres pour vivre, survivre et se développer. Ce constat a été prouvé par de nombreuses théories et notamment par Maslow avec la théorie sur la hiérarchisation des besoins. La coopération est à la base de nos sociétés et l’altruisme est important pour les personnes qui donnent mais aussi pour celles qui reçoivent. Cela renforce notamment notre sentiment de cohérence en transformant nos valeurs en actes.


Voici quelques conseils pour sacraliser du temps pour vous et rester en lien avec l’extérieur :
- faire des pauses, déconnecter et prendre du temps pour soi
- sortir chaque jour et profiter de la nature accessible à vous
- garder le contact avec ses collègues et ses proches en privilégiant des échanges téléphonique de qualité, c’est à dire : être 100% disponible pour ce moment partagé et ne rien faire d’autre en même temps
- pratiquer une activité physique régulière (yoga, jogging…) et prenez soin de votre mental avec de la méditation par exemple
- organiser une routine pour faire des pauses et ne pas se laisser dépasser par l’hyperconnexion
- et enfin : cultiver le positif

Pour retrouver des idées d’exercices de respiration et d’étirements qui permettront de ramener de la mobilité dans votre corps et de faire circuler l’énergie, vous pouvez retrouver ici quelques idées. Vous pouvez également compléter ces exercices par de la méditation. La méditation est une pratique qui nous invite à développer notre conscience et notre présence au moment présent, à ce qui nous entoure, aux autres donc. Cette pratique permet de développer l’acceptation de ce qui ne dépend pas de nous, de s’adapter au changement, d’accueillir notre interdépendance et de cultiver le positif et la bienveillance.

N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a plu !


Pour aller plus loin, découvrez :
La sédentarité au travail, comment y répondre de manière simple et positive ?
"Pausez-vous"
Le matériel de yoga "fait maison"


L’équipe Yo’Time
Retrouvez nous sur : www.yotime.co



Écrit par Julie Darribère et Inès Vanderschelden suite au webinaire Yo’Time “Télétravail prolongé : comment (re)trouver son équilibre ?” organisé et animé par Sarah Bocquet et Inès Vanderschelden, cofondatrices de Yo’Time.